La boulangerie de Junas est en péril

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La boulangerie de Junas est en péril

Message par Damery le Sam 05 Jan 2013, 10:56

Ca n'est pas un scoop mais Christophe Hardy a fermé son second dépôt de pain, celui de Congénies.
Il ne lui reste que le magasin de Junas. Sad
Ce message s'adresse aux personnes qui :
    lisent ces lignes
    et sont attachées à la présence de notre boulanger sur Junas
    et n'achètent pas toujours leur pain et pâtisseries sur Junas
Aux personnes qui répondent 'oui' à toutes ces questions, je recommande fortement d'essayer de modifier vos habitudes pour faire un maximum de vos achats sur Junas.
Je ne vois pas d'autre moyen pour tenter de préserver sa présence.
Pour les autres, si vous connaissez des personnes qui agissent comme décrit ci-dessus, vous pouvez leur en parler Wink
Amicalement,
Damery
avatar
Damery
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 471
Age : 56
Date d'inscription : 19/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vtt30.blog4ever.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par Damery le Sam 23 Fév 2013, 10:01

et pourtant, grâce au facebook de la table de cana, voici ce petit film mettant à l'honneur notre Christophe : Le moulin à pains
avatar
Damery
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 471
Age : 56
Date d'inscription : 19/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vtt30.blog4ever.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par Mathieu le Ven 08 Mar 2013, 21:58

Malheureusement Damery, les entreprises qui rencontrent des difficultés même passagères sont nombreuses localement. Et elles risquent d’être encore plus affaiblies dans les prochains mois.

C'est l'ensemble du tissu économique de la commune et du canton qu'il faut soutenir et encourager.

A Junas le fossé entre le secteur productif et non productif se réduirait il ?
avatar
Mathieu
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 21/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par Damery le Sam 09 Mar 2013, 05:57

Mathieu a écrit:C'est l'ensemble du tissu économique de la commune et du canton qu'il faut soutenir et encourager.
Salut Mathieu,
et que proposes-tu pour soutenir et encourager ce tissu économique ?
Y a t-il des moyens concrets applicables à chacun ?
avatar
Damery
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 471
Age : 56
Date d'inscription : 19/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vtt30.blog4ever.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par Mathieu le Sam 09 Mar 2013, 12:46

Salut Damery,

C'est en effet très complexe puisque des mesures doivent être prises à tous les niveaux et déjà au niveau national en arrêtant de taxer fortement les entreprises (et par cascade les consommateurs) depuis plus de 30 ans la compétitivité des entreprises ne cesse de baisser avec une accélération depuis les 35 heures. Brefs ce ne sont pas les aides de l'état sur les embauches qui feront quelque chose (d'ailleurs les critères sont tellement complexes que des TPE et PMe y renoncent)

En tant que villageois consommer local chez nos entrepreneurs soutenir leur actions, les inclure dans les manifestations locales, ... c'est le nombre de clients directs qui fera la différence, développer le tourisme "rural" et non industriel,... developper le collectivisme au lieu de pousser à l'individualisme... La vente directe est un atout primordial. faire la chasse aux faux vendeurs producteurs de fruits et légumes qui s'installent aux bords de route avec la complicité des élus, l'Etat et certains dirigeants agricoles, limiter l'installation de la Distribution, favoriser la production et la vente paysanne, arrêter l'hypocrisie des produits dit équitables, du faux "bio", du faux bœuf, du faux pâté de canard avec seulement 30% de canard, ... Éviter de perdre des terres pour la constructions, subventionner ceux (les paysans) qui nourrissent la population nationale avant tout, et pas les grands céréaliers d'ici ou d'ailleurs qui spéculent avec le prix de la première denrée alimentaire, ...
Je m'aperçois que je parle que de l'agri mais c'est pareil chez les artisans les commerçants du moment qu'ils utilisent et vendent des produits français

Depuis que l'on parle "écologie" les importations agricoles (surtout viandes et fruits et légumes) n'ont cessé d'augmenter.

Aussi faut surveiller l'Europe qui pousse à la libéralisation de l'agri, de la conso, du sanitaire,...

Voilà en vrac Tu sais Damery ce n'est pas un scoop mais se sont les attitudes et les mentalités qu'il faut changer . A noter que l’État et les élus sont en retard à ce niveau là!
avatar
Mathieu
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 21/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par fabrice le Sam 09 Mar 2013, 13:00

Tu as raison Damery de rappeler l'importance de garder la boulangerie dans le village. Ses efforts dans le domaine biologique, comme il l'explique très bien lui-même dans la video, vont dans le bon sens : celui de la passion d'un métier, de la qualité, pour se démarquer de la grande distribution. Cet effort porte ses fruits, puisqu'il nous explique que ça attire de nouveaux clients. Normalement, du moins dans une plus grande commune, un artisan qui fait de la qualité ne devraient pas rencontrer de telles difficultés. Alors où est le problème ?

Selon moi, il est relativement simple : c'est le seul commerce de proximité de Junas et, de surcroit, la commune n'est pas située sur un axe principal de circulation. Pour transformer ce handicap en force, au delà de l'absence de concurrence directe, il faudrait étoffer l'offre de manière à répondre plus largement au besoins quotidiens des personnes. Cela avait d'ailleurs été pensé ainsi lors de l'agrandissement de la boulangerie, dont on imaginait en complément une épicerie, ou mini supérette.

Il y a toutefois une faille dans le raisonnement de départ : un boulanger/pâtissier n'est pas un épicier, ni un vendeur de pizza, ou un serveur de salon de thé. Et je parle bien de l’artisan qui fait lui même son pain et ses pâtisseries, pas d'un revendeur. C'est un métier déjà complet et suffisamment prenant. J'ai entendu des critiques sur le choix des produits proposés ou les tarifs. N'aurait donc t-il pas fallu qu'un véritable "épicier" se charge de la supérette ? J'irais même plus loin : dans le projet d'aménagement de la place de l'Avenir, de l'argent a été dépensé pour construire une terrasse, idéalement située d'ailleurs. Il y a toujours là matière à développer le commerce et attirer des passants qui, une fois sur place, achèteraient aussi leur pain. Par exemple, un salon de thé qui servirait les pâtisseries du boulanger : pas besoin de stockages, un besoin minimal en infrastructure partagées avec la boulangerie ou l'épicerie. Idéalement, on aurait eu le bar à côté, mais évidemment avec les investissement de Marco dans l'Anthracite, il ne peut plus en être question.

J'avais déjà exprimé ces idées juste après l'élection de 2008, en proposant par ailleurs d'encourager les prémisses d'un marché sur la nouvelle place de l'Avenir, en commençant par nos producteurs bio junassols ou la boucherie/chevaline qui passait à l'époque régulièrement. Si à l'époque vos élus n'en n'ont pas voulu, je pense que cela aurait été une démarche positive pour soutenir la boulangerie, sans risque et sans dépenser d'argent public.

De ce point de vue, la dernière décision du conseil municipal de déplacer la poste dans cet espace initialement prévu pour la supérette est une aberration. Non seulement ça ne va pas faire économiser un euro à la commune (bien au contraire, puisqu'il va falloir refaire les infrastructures nécessaires à un bureau de poste - 5000 € si j'ai bien compris, alors qu'il suffisait de rafraichir l'ancien qui remplit parfaitement son office) mais en plus on se prive de toute possibilité de proposer cet espace à un épicier, validant ainsi définitivement un surcoût de l'emprunt qui a financer la construction de ce local à vocation commerciale.

J'aurais pour ma part préféré, comme je l'avais exprimé sans succès au conseil municipal, de faire une annonce en proposant le local en épicerie avec un loyer nul ou très faible pendant un certains nombre d'années, le temps nécessaire à ce que le commerce fasse sont trou. Un fond de commerce à loyer nul, c'est tout de même attrayant pour l'exploitant, et pour le client puisque à charges moins élevées, prix moins élevés.

En conclusion, et pour rebondir sur ce que disait Mathieu, les politiques de notre pays ont le mauvais réflexe de dépenser l'argent public avant de s'assurer les revenus correspondants, en ne pensant généralement qu'en terme de subventions ponctuelles. Aussi, ils préfèreront augmenter la taxe professionnelle (CFE) pour un revenu immédiat certes un peu supérieur, mais qui les condamne durablement à une stagnation ou une baisse de la sommes totale générée par cet impôt. Ou encore on peut décider en priorité de la construction d'une salle de réception dans un vestiaire pour une association, ou bien de locaux propices à accueillir des entreprises de services ou des professionnels de santé. C'est un choix politique dont il faux assumer les conséquences sur la santé économique de la commune dans notre cas, et du pays de manière plus générale.



avatar
fabrice
Cigale Webmestre
Cigale Webmestre

Nombre de messages : 826
Age : 47
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/crabby7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par Damery le Sam 09 Mar 2013, 16:39

Pour ma part, je pense que le système économique basé sur la spéculation (argent facile) est en train de s'effondrer ... pas assez vite à mon goût.
Pour reprendre le sujet de Mathieu, je suis en accord avec ses propos et ajoute que nous, les consommateurs devons réellement être des consom'acteurs !
Pour notre part, nous stoppons nos achats dans les supermarchés autant que possible et privilégions la proximité et les producteurs que nous connaissons (sorte de garantie).
Pour la petite histoire et grand symbole à mon avis, notre fille ainée, diplômée d'une grande école d'agronomie se lance comme paysan-boulanger dans le Var.
Quel beau projet pour ce jeune couple (27 ans) de renoncer au confort pour plonger dans le bio, l'écologie et revenir aux bases ancestrales. Cultiver la terre, faire germer du blé, faire sa farine, son pain et le vendre.
Et quelle aventure ... c'est pas gagné mais toute la famille est derrière eux pour les aider à la réussir !
avatar
Damery
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 471
Age : 56
Date d'inscription : 19/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vtt30.blog4ever.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par fabrice le Mar 12 Mar 2013, 10:31

Damery a écrit:Pour ma part, je pense que le système économique basé sur la spéculation (argent facile) est en train de s'effondrer ... pas assez vite à mon goût.

Il y aurait beaucoup à dire sur l'argent, le pouvoir et l'organisation de notre société depuis des millénaires... Mais en tout cas, je souhaite bonheur et réussite à Blandine dans son projet Wink cheers
avatar
fabrice
Cigale Webmestre
Cigale Webmestre

Nombre de messages : 826
Age : 47
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/crabby7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par Noquai30 le Sam 02 Nov 2013, 21:55

Bonjour,
J'interviens aujourd'hui sur ce poste pour tout simplement signaler que j'habite à 20 mètres de la boulangerie, donc très pratique pour m'y rendre, je consomme du pain, de la pâtisserie, de l'épicerie.... Voilà client depuis un an, mais j'ai maintenant décidé de ne plus y aller car vraiment la vendeuse est désagréable au possible.
Savoir faire du pain et être commerçant c'est 2 choses différentes. Voilà comment on perd un client qui venait 3 à 4 fois par semaine avec un panier moyen de 8 euros.
J'ai pourtant bien essayé de continuer de par la proximité de la boulangerie de chez moi, mais désormais je préfère sortir ma voiture et polluer pour aller à aujargues ou là on est reçu avec le sourire et courtoisie!

avatar
Noquai30
Cigaloun timide
Cigaloun timide

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 26/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par fabrice le Dim 10 Nov 2013, 08:57

Bonjour Noquai30, et bienvenu sur les forums junassols.

Je suis resté un peu perplexe à la lecture de votre message. Non pas que je ne comprenne pas votre avis : on peut apprécier ou pas l'accueil de tel ou tel commerçant, et même, dans l'absolu, il y a des commerçants plus accueillants que d'autres. Et lorsqu'on se sent mal accueilli, effectivement ça peut énerver et on peut avoir envie de l'exprimer.

Ceci dit, vous habitez maintenant un petit village du Gard, avec pour le moins très peu de commerces (!), et le boulanger en est sans aucun doute le cœur. La mairie, aujourd'hui comme sous la précédente mandature, s'est engagée pour préserver la présence de ce commerce. Chaque junassol, avec ses impôts locaux, participe à ce soutien et aussi, bien sûr, en faisant tourner la boutique. De plus, Mr Hardy est engagé dans une démarche de qualité, tant dans le respect des produits de tradition que dans l'utilisation de produits dits biologiques.

N'est-ce pas une plus-value pour le village que vous habitez maintenant ? N'est-ce pas un service irremplaçable pour les personnes qui ne peuvent aisément se déplacer à Sommières ? N'est-ce pas un commerce à garder coûte que coûte pour que Junas ne deviennent pas comme de trop nombreux villages dortoirs ? Je crois qu'il en va de votre qualité de vie comme de celle de vos voisins, et donc de votre plaisir à habiter Junas.

Donc si votre boulanger fait du bon pain et qu'en plus il améliore votre qualité de vie, ça vaut peut-être la peine de persister un petit peu, quitte à en en faire la remarque constructive à "la vendeuse", à faire connaissance quoi, faisant ainsi acte de solidarité avec votre village tout en ayant une démarche, comme vous le dites, non polluantes.

Bien sûr, chacun fait ses achats comme il l'entend et est le consommateur qu'il désire être. Maintenant, à chacun de mettre dans la balance un sourire chaleureux avec le reste... mais cela valait-il la peine de faire une aussi mauvaise publicité à votre voisin boulanger ?
avatar
fabrice
Cigale Webmestre
Cigale Webmestre

Nombre de messages : 826
Age : 47
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/crabby7

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par Damery le Dim 10 Nov 2013, 10:23

Bravo Fabrice.
Je suis tout à fait en phase !
Chacun peut avoir ses "têtes" et parfois "faire la tête" mais chacun mérite d'être rencontré au sens humain du terme.
La relation directe, la parole échangée sont des outils nécessaires et indispensables pour vivre bien et heureux.
Amicalement à tous,
Damery
avatar
Damery
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 471
Age : 56
Date d'inscription : 19/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://vtt30.blog4ever.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La boulangerie de Junas est en péril

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum