Le pressoir fouloir de la Claure.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le pressoir fouloir de la Claure.

Message par roger le Mar 06 Mar 2012, 21:12

Au sujet du pressoir fouloir de la Claure à Junas

La découverte de ce type de vinification très ancien dans le département du Vaucluse est due aux travaux menés par Michel Bouvier avec l’aval du service régional d’archéologie d’ Aix-en-Provence .Dans le cadre de ses recherches et de ses fouilles, il a répertorié, plus de 80 cuves vinaires rupestres sur les terroirs du Ventoux et du Lubéron entre Venasque et Bonnieux Les cuves vinaires rupestres étudiées par Michel Bouvier présentent des similitudes avec des installations de foulage et pressage du raisin en plein champ découvertes par l’ethnologue italien Edoardi Mécati dans certaines zones des Abruzzes. Creusées dans la roche affleurante , ces installations consistent généralement en une vasque de foulage communiquant avec un petit bassin servant à recueillir le moût. Au dessus de la vasque de foulage, est insérée une longue poutre qui est manœuvrée par un contre poids et une vis sans fin pour presser la récolte. Ce système est très ancien, nous le trouvons, dans les pressoirs fouloirs, de la vallée du Rhône, de l’Ardèche* même à Junas à la Claure*. Le pressoir fouloir de la Claure est semblable aux systèmes vinaires étudiés par Michel Bouvier.

Le pressoir fouloir de la Claure à Junas.
Ouvrage rupestre oublié, repris à la végétation par l’association* Traces et mémoire de Junas*.Mr Meucci*d’Ardèche Archéologie*venu sur place, a confirmé qu’il s’agissait d’un pressoir fouloir qui servait à traiter le produit des vendanges. Comme ceux de l’Ardèche et de l’Aveyron, ils sont difficilement datables, mais contemporains à l’arrivée de la vigne dans la région*début de notre ère*.
Orienté Ouest-Est, creusé dans un banc de rocher de 7x3 mètres, il se compose de deux maies rectangulaires;l'une 1,7x1,4 m profonde de 5 à 8cm elle surplombe la grande qui mesure 3x1,4 m profonde de 35 à 38 cm elle se termine par une goulotte de 12 cm de large, qui se déverse dans un auget d’un diamètre de 60 cm profond de 20 cm.*qui recueille le moût*.Près de petite maie taillé dans la roche* les jumelles* servaient à maintenir l’appareillage :*poutre contre poids et vis sans fin.*
Dans la largeur de la grande maie opposée à la goulotte un trou borgne de 20 cm, on peut imaginer son utilisation comme point d’ancrage d’une poutre qui servait de levier pour presser la vendange:drunken
avatar
roger
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 06/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum