Quelques vérités sur le "mythe bio"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques vérités sur le "mythe bio"

Message par Mathieu le Dim 02 Nov 2008, 09:47

Un nième article sur "vins bio", interview paru dans le journal régional a réveillé en moi mon agacement et mon énervement. Un spécialiste du vin, un celèbre sommelier (ayant exercé dans de grands restos) et manifestement ignorant de la viticulture s'est lancé dans la brêche du mythe "bio".
Il n'est pas rare de lire, entendre, voir sur ce thême tout et son contraire comme on dit : texte bref et incomplet, simplification des termes par des mots innapropriés menant à une désinformation. Pire, les média qui ont pignon sur rue se font un plaisir de "véhiculer" ces infos brutes. Des "soit disant" défenseurs ou spécialistes du "bio", des pseudo, néo, ou écologique attardés, des consommateur perdus et croyants, manipulateurs d'opinion tous y vont de la leur contribuant à la mascarade sur le "bio" dont l'objectif s'éloigne de la défense de la cause "bio" et plus généralement écologique.

Les démarches "bio" ont fait tâche d'huile depuis une vingtaine d'année laissant croire que se sont les seules solutions pour enrayer la pollution de la planète.
Qu'est ce qu'il y a derrière le mot à la mode "bio" ?

Entendons nous bien je n'écris pas cet article pour défendre telle ou telle cause ou salir la démarche "bio". Loin de moi cette idée absurde. Il est bon de dire la vérité et rétablir les fondamentaux pour mieux comprendre les démarches en faveur de l'Homme et son environnement.

En agriculture, il y a 2 voies :

- l'une pour des raisons économiques, l'agriculture dite "conventionnelle" ;
- l'autre pour des raisons environnementale l'agriculture biologique Ce terme est trés important car c'est celui là qu'il faut utiliser lorsque l'on parle de produits issus de ce mode de culture. Cest la mention officiel en France qui a donné naissance au label AB ;

Arrêtons avec l'utilisation d'expression inexactes ! vin bio par ci, salade bio par là et encore miel bio !
Utilisons nos connaissances ! pourtant la biologie est enseigné à l'école !

Définition : la biologie est la science du vivant. d'évidence qui a un large spectre. Plus généralement ce qui a de commun avec l'homme, les végétaux et les animaux.

Mais à notre époque y aurait-il 2 sortes de salade, de vin,... ? En tout cas c'est ce qu'on nous laisse croire depuis plusieurs années : les produits issus de l'agriculture conventionnelle proviendraient-ils d'un autre procédé autre que biologique ? (en tant que paysan vignerons j'exclu volontairement de parler des procédés de synthèse.)

La différence des 2 modes de cultures vient du choix des produits phytosanitaires.

Dans l'agriculture conventionnelle, le choix des produits utilisables est plus large.
Dans l'agriculture biologique, les produits utilisables sont d'origine naturelle.


Dans les 2 cas, l'utilisation et l'application des produits sont reglementées au niveau européen pui au niveau français.

Qu'est qu'un produit phytosanitaire ?

L'expresson "phytosanitaire" couramment employée par les professionnel a un sens proche de produits phytopharmaceutiques. Tiens !

C'est un terme défini par la reglementation communautaire our Européènne. En France, on parle de produit "anti parasitaires contre les ennemis des cultures" plus couramment utilisé "pesticides".
Les "phytos" font donc partir de la famille des biocides.

Hey oui même les produits utilisés en agriculture biologique sont des biocides ! C'est normal puisque le but de ces produits et de protéger les plantes cultivées en tuant ou repoussant leurs pathogènes, parasites, plantes concurrentes ou consommateurs animaux.

Les "phytos" comprennent 1 substance active ou associations de matières actives et d'autres composants comme un liant ou un solvant, un adjuvants, colorants, ... dont le but est d'avoir une meilleure éfficacité en terme d'utilisation, application, de pénétration, de limiter la disperssion dans l'environnement, de retarder la destruction des molécules,...

Ces substances sont d'origine naturelle ou issues de la chimie de synthèse (qui n'est que la reproduction en laboratoire de molécules naturelles).
Elles sont soit minérales ou organiques.

Il est à noter que la plupart des substances ont subi une transformation chimique ou une réaction chimique s’opère au contact de la cible quelque l’origine (ex. le sulfate de cuivre). C'est pour cela que l'on parle de produits chimiques.

Quelques exemples de "phytos" :

- herbicide, désherbant, phytocides ;
- fongicide ;
- acaricides ;
- insecticides ;
- nématicides ;

Vous comprennez bien que la différence entre les deux modes de cultures porte bien sur le choix de l'origine des pesticides et non sur la toxicité, les résidus dans l'environnement et sur le caractère chimique.

Des produits utilisables en "bio" (plus que ce que l'on croit) sont toxiques, polluants, non dégradable donc résiduel, mauvais pour la santé, l'utilisateur et l'environnement, pesticides,...
Par exemple, le cuivre est polluant et nocif. C'est pour cela que les Autorités limitent la dose à l'ha. (pour l’ensemble de l’agriculture) et parle de le supprimer comme elle l'a fait pour bien d'autres pesticides.
La Roténone issue de plantes exotiques est un insecticide, un véritable biocide car il tue tous les insectes y compris les auxiliaire de vie. L'utilisation de cette matière active est aujourd'hui (en 2008) interdite avec une prorogation d'élimination des stock d'un an. Selon certains chercheurs, elle serait à l'origine de symptômes de la maladie de Parkinson!

Je n'aborderai pas la résistance des plantes à ces "phyto" et la naissances de nouvelles générations de maladies (cf les antibiotiques).


Je souhaite également vous alerter sur les études (étrangères) sorties ces derniers mois qui pointent du doigt la présence de résidus "phytos" dans les vins en spécifiant volontairement les appelations et le prix ! Par contre les auteurs ont oublié de dire que la recherche portait sur les produits "phytos" de synthèse. Conclusion : les vins issus de l'agri bio montraient forcement (quoique) des valeurs égale à 0. Aucune corrélation avec la région, le terroir, le climat, le contexte, ... des vins étudiés n'a été expliquée
avatar
Mathieu
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 21/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vérités sur le "mythe bio"

Message par fabrice le Dim 02 Nov 2008, 13:22

Merci Mathieu, mais si je comprend bien il n'y aurais aucune différence d'impact sur l'environnement entre les produits phytos autorisés en bio et les autres ? Parce-que l'origine, on s'en moque un peu : produit de synthèse ou pas, c'est le mal que ça fait à la planète qui compte... et puis bien sûr la qualité du produit ! Question

Je pensais pour ma part qu'en bio, on s'employait à utiliser des produits naturels (pour reproduire un peu un écosystème "normal") pour réduire la pollution à la fois de la terre et du produit, quite à baisser les rendements...
avatar
fabrice
Cigale Webmestre
Cigale Webmestre

Nombre de messages : 826
Age : 47
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/crabby7

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vérités sur le "mythe bio"

Message par Mathieu le Lun 03 Nov 2008, 19:57

on pourrait se moquer de l'origine du produit. Dans cet article je montre que les "bio" se tardent d'utiliser des produits "naturels" laisant croire ou en le disant qu'il n'y pas d'incidences sur l'écosystème.

Comme tu l'a compris l'agriculteur conventionnel peut utiliser tous les phytos autorisés en France selon des prescriptions, des précautions d'emploi et des conditions d'utilisation reglementés. Donc une plus grande partie des phytos sont dangereux.

Le bio lui a un choix plus limité. S'il veut garder sa plante et sa récolte il doit avoir recours à des methodes dont le but est que la plante se défende elle même pour résister aux maladies,...
Lorsuqe je reçois des clients ou des groupes, je compare toujours pour mieux comprendre à l'homme! pour être en forme, pour vivre plus longtemps et faire des efforts nous devons être en bonne santé, "costaud", résistant,... pour cela il faut une vie saine.

Je précise également à l'occasion que les agriculteurs conventionnels utilisent chaque fois que possible des stimulateurs de défenses naturelles et des produits autorisés en AB.

En effet certains phytos bio sont nocifs. il suffit de ce promener dans la campagne pour trouver bon nombre de plantes dangereux dans l'état ou en association ou aprés préparation. C' est bien pour cela que j'ai écris cet article pour une prise de conscience. Ceci dit nombreux sont les produits ou ingrédients (plantes, insectes, matières organiques) constituant les bouillies ou soupes qui n'ont aucun effet mauvais pour l'environnnement.

Le mode d'agriculture le plus écologique est de se rapprocher du fonctionnement de la nature : relancer la vie microbienne ou macro dans le sol, le repeuplement du gibiers animaux, insectes qui constituent la chaine biologique et concilier l'économie.



Je fais une précision sur ce que j'ai écris :

L'agriculture conventionnelle n'exclut pas l'aspect environnemental bien au contraire
avatar
Mathieu
Cigale de l'ordre
Cigale de l'ordre

Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 21/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelques vérités sur le "mythe bio"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum