Les PCB dans l'eau de boisson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les PCB dans l'eau de boisson.

Message par fabrice le Mar 03 Juin 2008, 19:16

Je vous copie ci-dessous une communication de l'ASSV de Villevieille. Le sujet des PCBs (pyralène) est d'actualité et médiatisé. Des informations commencent à sortir, pourtant le sujet n'est pas neuf. Quelques liens également pour aider à se faire une opinion.

ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DU SITE DE VILLEVIEILLE

Bonjour,

en complément de mon précédent mail sur la consultation de l'agence rhône méditerranée sur l'eau, quelques informations complémentaires sur la question es PCB ("pyralène") et sur leur présence ou pas dans l'eau de boisson.

Au rythme actuel de l'urbanisation dans le Sud-Gard (et des prévisions ambitieuses), une part de plus en plus grande de ce secteur va boire de l'eau potabilisée en provenance du Rhône. La commune de Villevieille qui concerne plus particulièrement l'ASSV, risque de ne pas être épargnée dans ce contexte (Nîmes Est est déjà largement alimentée en eau du Rhône, l'est de la Vaunage par l'eau de BRL également) ...
Les informations en France sur la question de la présence ou pas de PCB dans l'eau potable sont quasiment inexistantes ou trop rassurantes. Les seules informations sont circonscrites à l'accumulation des PCB dans le poisson et les risques encourus par les personnes en consommant.
La Compagnie du Bas Rhône Languedoc a tout de même présenté récemment un communiqué sur le sujet qui n'est cependant pas totalement rassurant, ni anodin : l'eau de BRL est "quasiment exempte de sédiments" alors que les PCB sont fixés sur les sédiments et non solubles dans l'eau (voir la pièce jointe). Mais pour que les PCB s'accumulent dans les sédiments, il faut bien qu'ils y arrivent d'une manière ou d'une autre par l'eau (en suspension, en émulsion ?). Les procédés de filtration sont-ils quant à eux adaptés à ces matières actives et suffisamment efficaces ?
La substance s'accumulant à la longue dans les organismes, "très peu pendant très longtemps peut faire beaucoup de PCB stocké dans l'organisme à la fin !"
Regardez les résultats des analyses sur les populations riveraines du Rhône (http://www.cdurable.info/Resultats-de-l-etude-d-impregnation-des-PCB-sur-l-Homme,1044.html) : les personnes vivant à proximité du Rhône mais ne consommant pas du poisson contaminé présentent déjà un taux de PCB deux fois plus élévé que la "population témoin" (ne vivant pas au bord du Rhône et ne consommant pas son poisson). D'où vient alors ce PCB ? de l'eau de boisson, des nappes phréatiques et des puits, des limons du fleuve assechés et transformés en poussière ? Les questions restent posées par les responsables de l'étude...
Même si selon une étude américaine (Dr. Harold Humphrey - Center for Environmental Health Science in Michigan), le niveau de contamination par la consommation de poisson serait 4000 fois plus actif que par de l'air ou de l'eau contaminés, la contamination par ces deux voies existe. Ces deux dernières voies pourraient-elle expliquer les taux relevés dans l'étude française ?
De nombreuses publications aux Etats Unis, Canada, etc... décrivent pourtant des contaminations des cours d'eau ET de l'eau potable par les PCB (interdits aux Etats Unis depuis 1977 - où Monsanto était le premier producteur de pyralène- , soit plus de 10 ans avant l'Europe). Des normes très précises et des réseaux d'alerte existent, preuve que la question n'est pas seulement circonscrite au poisson...
Les Américains se posent même la question de savoir si les filtres des carafes de type "Britta" sont actifs ou pas (dans des études sérieuses)...
Pour celles ou ceux qui en auront le courage, lancez une recherche sur google avec par exemple les termes : "drinking water PCB contamination", vous serez édifiés...
Une raison de plus pour ne pas se laisser enchanter par les sirènes d'une urbanisation incontrolée qui serait non seulement irrespectueuse de notre patrimoine et de nos paysages, mais aussi de notre santé ?
Bonnes lectures
Bien amicalement
Marc Dimanche


Autres source d'infos :
http://www.stopauxpcb.com/index.php
http://www.ecologie.gouv.fr/PCB,8846.html

Eléments repris dans les documents du Ministère de l'Ecologie et la plupart des articles récents sur le sujet:
"Les PCB dans les eaux
Peu solubles dans l’eau et peu biodégradables, les PCB ne dégradent pas la qualité de l’eau en elle-même. Par contre, ils se sont fixés dans le temps sur les matières en suspension et les sédiments dans les canaux et les cours d’eau.
Les données récentes des réseaux de suivi nationaux mettent en évidence une contamination des sédiments par les PCB plus forte dans 3 bassins : Artois-Picardie, Rhône Méditerranée Corse et Seine-Normandie.
Le bassin Rhin-Meuse présente aussi des sites contaminés mais dans une moindre mesure.
En revanche, dans les bassins Loire-Bretagne et Adour-Garonne, il y a peu de contamination observée.
D’autre part, les données récentes du réseau national d’observation (RNO) indiquent également une forte contamination des mollusques dans l’estuaire de la Seine."
ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DU SITE DE VILLEVIEILLE
Les Voûtes - 10, rue de la Coustourelle - 30250 VILLEVIEILLE - Tél : 04.66.80.24.65.
site Internet de l'association : www.assv-villevieille.com
avatar
fabrice
Cigale Webmestre
Cigale Webmestre

Nombre de messages : 826
Age : 47
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/crabby7

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum