La fin de la république ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fin de la république ?

Message par fabrice le Lun 04 Fév 2008, 16:40

L'Europe, oui, mais...


On a déjà discuté sur ce forum (ici) de ce qui ce passe aujourd'hui à Versailles : la modification de la constitution française pour valider le traité de Lisbonne. Lire aussi cet appel qui explique mieux le problème.

Au delà du fait que l'on fait passer en force ce que le peuple français à refusé, il est bien difficile de savoir ce qui se passe exactement autour du traité simplifié pour l'europe. Simplifié ? Alors que le document de Giscard était déjà "costaud", mais compréhensible avec quelques aspirines, les 359 pages (!, lire la partie 1 de 274 pages ici, bonne chance...) de ce traité "simplifié" ne sont plus du tout accessibles au commun des mortels. Mais prenons les choses dans l'ordre. Le nouveau traité nécessite une modification de notre constitution. Pourquoi ? 2 raisons : D'abord, parce-que nous déléguons un certains nombres de domaines de compétences nationaux à la commission européenne. Ensuite, parce-que on donne le droit à notre parlement de signifier son désaccord avec des décisions prises au niveau européen. Cette dernière disposition me laisse d'ailleurs perplexe car dans le texte, la commission est simplement tenue de justifier sa décision et le retrait d'une texte laissé à sa discrétion. Donc, on autorise l'Europe à décider pour nous et on se donne simplement le droit d'exprimer notre désaccord... c'est trop aimable, n'est-ce pas ?

Bon, maintenant il faut voir si les personnes à qui l'on donne ce pouvoir son élus démocratiquement. La réponse ? Je vous la donne en une question : savez-vous quel commissaire européen à reçu votre voix ? Et bien moi non plus, simplement parce qu'ils ne sont pas élus. En fait c'est un élection indirecte à 3 (!!!) niveaux, voire 4 lorsque les chefs d'états ne sont pas élus au suffrage universel direct : le conseil européen constitué de 27 chefs d'état choisit un président de commission, puis le président choisi des gens "compétents"). Il est important de comprendre que cette commission jouit seule du droit d'initiative, c'est à dire qu'elle détient le pouvoir exécutif (proposer des textes, les faire appliquer). Le parlement peut toutefois censurer la commission - on peut rêver... (Lire ici pour plus d'infos).

Dernière étape, on fixe un cadre légal à cette commission en lui donnant des droits et en particulier des domaines de compétences. C'était jusqu'à présent fait avec les traités de Rome et de Nice, et c'est donc là qu'intervient le traité "simplifié". Quoi de neuf par rapport à la constitution proposée au référendum ? En résumé, à quelques détails près, on ne dote pas l'Europe d'une constitution, mais on lui donne les pouvoirs qui y sont associés. Un super-état, sans constitution, dont le gouvernement n'est pas élu mais choisit par un homme qui n'est lui même pas élu...et qui peut imposer sa volonté aux parlements nationaux (qui sont, eux, élus au suffrage universel).

Pour les détails près dont je parles plus haut, il y a la référence à la concurrence libre et non faussée qui disparait pour faire plaisir aux français (mais comme c'est le traîté de Rome qui s'applique, on aura l'occasion de se souvenir que celui-ci cite la libre concurrence à 12 reprises - ça, on aurait déjà dû le comprendre quant on à voté pour -ou contre- la constitution...). Par contre, La Charte des droits fondamentaux qui, elle, mettait tous les peuples d'accord et était un point positif reconnu même par les partisans du NON, et bien elle à disparue. Voilà. En gros, en votant NON à la constitution, et bien on à perdu la "constitution" (c'est à dire le contrat entre les peuples et les gouvernants) et la charte des droits fondamentaux. (si vous en voulez plus, lisez ce dossier).

Alors là, vous pensez : mais pourquoi il nous raconte tout ça sur le forum des municipales ? Et bien parce-que cette manière de faire de la politique est exactement ce que je ne voudrais pas voir à Junas. La politique du pouvoir, la politique qui ne respecte pas l'esprit du mandat qui est donné par le peuple quant il vote. Rendre l'information difficile d'accès, diffuse et confuse (j'en veux pour preuve les difficultés que j'ai eu à comprendre ce qu'était ce traité "simplifié"). Des décisions prises sans débats publics (silence des médias à ce sujet, sauf des médias libres comme internet) et en catimini (à 21h30 à la fin de cette semaine...). Une opposition sans saveur (saviez-vous que si le PS votait contre, même en minorité, il serait impossible de modifier notre constitution ?). Bref, si on ne peut changer d'un coup de baguette la politique nationale, il doit être possible de le faire au niveau local. Travailler avec les citoyens, et donc informer, écouter, être disponible et modeste. Un mandat, finalement, ce n'est rien d'autre que le prêt temporaire que fait le citoyen de son droit inaliénable à décider de la société dans laquelle il vit, et vivra.

L'Europe, d'accord, mais pas en renonçant à la démocratie.
avatar
fabrice
Cigale Webmestre
Cigale Webmestre

Nombre de messages : 826
Age : 47
Date d'inscription : 17/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/crabby7

Revenir en haut Aller en bas

Rejet du traité de Lisbonne : merci à l'Irlande

Message par alp le Ven 13 Juin 2008, 12:41

Finalement, seuls les Irlandais ont eu le choix. Et ils ont dis NON, largement, et sans doute que les peuples des 26 pays qui n'ont pas pu dire leur opinion (ou pire comme en France, où on dit non et on nous le fait passer quant même - les boules). En France, le parlement a du modifier la constitution pour nous faire passer la pilule, ce que les Irlandais ce sont refusé à faire. Jusqu'à quand ? Les lobbies des multinationales sont trop forts dans l'europe politique, je doute qu'ils ne finissent par imposer leur loi aux Irlandais aussi... ça ne sauvra sans doute pas notre république. Que faire ?
avatar
alp
Cigale chantante
Cigale chantante

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 06/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum